Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 12:00


Tout est dans ce titre "boiteux".
Il manque quelque chose ou plutôt quelqu'un !

Si je ne donne pas de nouvelles, c'est parce que rien ne se passe.

Je ne peux plus attendre aujourd'hui de jours meilleurs car ils ne viendront pas. Cet espoir, qui tient les parents d'un enfant certes malade mais vivant, ne m'habite plus. Toutes mes illusions dans une vie quand même belle parfois se sont envolées avec le départ de Malo.
Je ne vis plus non plus l'instant présent car il a ce goût amer du "plus jamais comme avant".
Avancer sans Malo est intolérable.

J'ai lu récemment (dans un ouvrage de Lytta Basset) que la 2ème année de deuil était pire que la première.
Je n'ose imaginer alors ce que cela va donner ...

Le goût du "rien" s'installe doucement, du pas envie.

Et puis, en boucle, les douleurs intolérables que mon enfant a dû supporter.
Chacune de mes nuits est hantée par les souffrances de Malo. J'ai beau me dire qu'il ne souffre plus, je n'arrive pas à me pardonner de l'avoir laissé souffrir autant.

Non vraiment, je n'avance pas ...


Partager cet article
Repost0

commentaires

S

je pleure......... c'est balot... moi qui de passage sur ce meveilleux souvenir de MALO de son combat pour vivre.... d'ou il est il voit la souffrance intarrissable de sa Maman de cette peine à
vie.... de toutes ces larmes de douleurs.... de vide.... du néant. je ne peux que supposer que la vie ne peut plus être...Petit Prince MALO est devenu votre Ange Gardien... il sait que votre Amour
est plus fort que ce vilain crabe contre qui il s'est tant battu avec rage du mieux qu'il a pu... mais il reste son papa sa soeur et vous; sa Maman eux aussi ont besoin de vous de votre Amour et
vous, du leur c'est votre force vos bases .....Mais toutes bonnes Mamans Poules que nous sommes........ pourquoi notre bb et pas nous!Vous avez tjours été une bonne maman et vous l'êtes toujours et
le serez à tout Jamais, rien est de votre faute... personne ne remplacera Malo ce petit etre d'AMOUR et de LUMIERE
je vous embrasse tendrement
courage et je me permets de me joindre à votre peine...... moi aussi le vilain crabe m'a pris un être cher qui sans lui je ne serais point...
mapie


Répondre
D

une pensée toute particulière demain pour Malo et vous tous....affectueusement


Répondre
C

Sandrine,
cela fait 13 ans, 13 ans et hier pour moi... Le manque, on grandit avec, le silence prend beaucoup de place, le "travail" est long, très long... Chaque personne est différente, chaque personne a
son histoire, ne vous découragez pas ... la douleur est trop vive, mais elle est là pour vous dire que vous êtes encore en vie, Malo n'est pas resté derrière vous, il est devant vous, il fut plus
rapide que vous, et en temps voulu, quand ce sera le moment, mais pas pour l'instant...
"La douleur est comme une pièce dans une maison : les premiers temps, on y est en permanence, puis lorsque l'on est prêt, vient le moment où l'on peut en sortir, allez vers le monde présent, quand
on le peut... puis vient le moment où l'on sort de cette pièce où on arrive à en fermer la porte, on y retourne forcément pour y rester un temps , un moment, y libérer ce cri intérieur"...
Vous parlez du temps, mais le temps en soi ne résoud rien, ce qui est vital, c'est de pouvoir exprimer sa peine pendant le temps nécessaire, qu'elle soit reconnue...alors laisser faire, je sais
qu'on culpabilise mais j'ai appris une chose, on ne pourra jamais empêcher les gens que l'on aime de souffrir, ce n'est pas en notre pouvoir, notre pouvoir, lui, est dans le fait d'être là, chaque
instant, combler d'amour, de tendresse de caresses, et je crois que votre Malo a eu tout cela... Vous n'êtes responsable de rien, même si je sais que ce sentiment est tellement difficile à faire
disparaître...
Je lisais un jour ceci : quand on perd sa femme, son mari, on est veuf, ou veuve... quand on perd son père ou sa mère, on est orphelin.... et quand on perd un enfant, on est...
je n'est jamais trouvé le mot adéquat, car le lien existe toujours, il est juste à côté de vous, même si le manque physique est là...
Je vous envoie tout mon courage, mon soutien, vous donnez un espoir, non pas vous dire que vous aurez une "pêche" d'enfer dans peu de temps, mais vous dire de vous accrocher, que un jour viendra où
vous revivrez, autrement, mais vous revivrez avec lui en vous...
je vous embrasse


Répondre
A

Une pensée pour Malo et toute votre famille en ce début d'année 2010 ; Malo restera à jamais dans nos pensées , son souvenir étant etroitement lié à celui de Bérénice !
Tous mes voeux pour une année plus apaisée .
Amitiés
La Mamie de Bérénice


Répondre
L

Je vous souhaite pour cette année beaucoup de douceur, pour vous aider à retrouver un peu de paix.


Répondre