Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 août 2007 3 22 /08 /août /2007 22:13
Extrait du livre de Gaëlle de Malglaive "Quand la nuit sera couverte de jour, je sortirai de l'hôpital", éditions Robert Laffont, Paris 2006
"Nous découvrons au fil des semaines les bienfaits du Rire Médecin. Ce sont des clowns aux noms aussi rocambolesques que Dr Choufleur, Baden-Baden, Dr Girafe, et autres douces excentricités. 
Lorsque j'étais de l'autre côté de la barrière, les gens auxquels cela n'arrive pas, je voyais des reportages sur ces clowns qui faisaient rire les enfants malades, je trouvais cela une bonne idée, sympa quoi. Aujourd'hui je sais que c'est indispensable, aussi essentiel au moral des enfants que la chimio l'est à leur corps. 
Ils viennent le mardi et le jeudi dans le secteur des "moyens". Ils ne passent qu'un quart d'heure dans chaque chambre, mais leur présence dans les couloirs accélère avec bonheur le rythme de ces deux journées. 
On les entend de loin, leurs rires et leurs accordéons résonnent, ils sont la vie retrouvée dans ces lieux habités par le silence nécessaire au repos des petits patients.
Leur statut de bouffon au sens noble du terme leur confère une certaine impunité, pourtant j'ai rarement vu gens si respectueux. Il n'empêche, ils se moquent de la coiffure du grand professeur, m'obligent à chanter (ils s'abstiendront par la suite !), faisant participer les parents avec sensibilité et intelligence. Je leur dois mon premier fou rire depuis l'annonce de la maladie. Ils savent les douleurs et composent avec humour en fonction des humeurs et de la fatigue.
Combien de fois ai-je dû aller les chercher au bout du couloir, Max n'y tenant plus d'impatience, ses petits poings tendus d'excitation sous son menton. Et puis aussi quelques rares fois, où il est trop fatigué, où il dort, je leur fais signe à travers la porte, ils repartent sur la pointe des pieds.
L'élégance du coeur, c'est ainsi que j'ai envie de les définir.
Merci. Merci mille fois. "

Je tenais ainsi à adresser un immense merci aux "docteurs clowns", à la qualité de leurs improvisations toujours adaptées à l'état de santé de Malo, n'hésitant pas à aller "au delà des limites".
Un jour, l'un d'eux a ainsi déroulé devant les yeux médusés de Malo le papier toilette dans toute la chambre pour la décorer en sapin !!!!!
C'est ainsi que lundi matin,  le Dr Girafe et le Dr Kasserole ont renversé la moitié d'une bouteille d'eau sur ma tête sans aucune hésitation (j'étais évidemment totalement trempée).Alors Malo, qui  ne s'était pas "redressé" depuis plusieurs jours suite au syndrôme post ponction lombaire, s'est levé pour sauver sa maman de l'emprise des clowns. Les clowns sont repartis avec un immense sourire aux lèvres, et un petit clin d'oeil pour la maman disant "mission accomplie". Un quart d'heure après l'interne, déjà au courant, venait constater que Malo avait "abandonné" la position allongée.

Sincèrement merci ....
Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Oui des millions de merci pour cette association qui lutte à sa manière contre la maladie de façon magnifique
Répondre
S
coucou Malo,je viens d'apprendre que tu as un nouveau copain Milou .Je rentre de Corse et il me semble bien que Milou était dans l'avion !Pense tu que ça puisse etre lui? Surtout sois discret en memant ton enquéte ,je ne voudrais pas qu'il m'en veuille de l'avoir dénoncé ...tiens moi au courant ,je te fais plein de bisou ainsi qu'à toute ta famille
Répondre
S
Oui Sandrine 1000 fois bravo à ses docteurs-clown, en lisant j'étais partagée avec un grand sourire et beaucoup d'émotions dans mes yeux.Je les voyais porter ces " rayons de soleil" non seulement aux enfants mais aussi aux parents.Merci de nous faire partager ces autres moments.
Malo en bon pirate a défendu sa maman, bravo Malo d'avoir " bataillé" contre les inondeurs de cheveux"
J'espère qu'aujourdhui l'appétit revient de plus en plus et qu'il se prépare au retour d'Anna avec j'imagine " plus que beaucoup" d'impatience. gros bisous
Répondre
H
Je connaissait l'importance du rire pour la maladie, ect... Mais de loin ça ne fait pas le même effet. Là, je suis scotchée de ce que je viens de lire. Ils vont jusque là?! Le papier toilette, la bouteille d'eau... Je trouve ça absolument génial (t'imaginer Sandrine avec une bouteille d'eau, trempée des pieds à la tête, ça me fait un peu sourire, je dois l'avouer ;)). Imaginer aussi la tête de Malo, je veux bien croire qu'il se soit redressé pour sauver sa mère. Vous auriez peut-être dû essayer de faire l'inverse : leur verser une bouteille d'eau sur la tête, pour voir...
Gros gros bisous et des barques remplies de courage,
Helene & Co
Répondre
S
Alors comme ça même les clowns connnaissent "DINGOUST" ! C'est vrai que ce sont des gens formidables ! Cet extrait m'a beaucoup touchée, c'est certain je vais le lire ce livre ! Gros bisous à tout le monde !
Répondre